[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Pour réduire au maximum les effets secondaires, respectez la posologie !

La dose assimilable maximale de la spiruline est de 50 grammes par jour, bien que la plupart des paquets recommandent une dose beaucoup plus faible. La spiruline en comprimé se consomme en général une fois par jour. Les paillettes de spiruline, et la spiruline en poudre sont souvent utilisés comme une épice dans les aliments, les boissons, ce qui augmente leur valeur nutritionnelle. La spiruline peut également s’appliquer sur le visage comme un masque pour le traitement des maladies cutanés.

Cependant, même des doses plus faibles peuvent avoir des effets secondaires communs comme l’apparition de fièvre, la transpiration, la soif, ainsi que des symptômes gastro-intestinaux. L’augmentation de température et l’apparition de transpiration sont causés par le corps qui absorbe la haute teneur en protéines de la spiruline. La consommation prolongée de spiruline entraîne communément la constipation mais ce désagrément peut facilement être évité en adaptant son régime alimentaire et en augmentant sa consommation d’eau.

Une gêne provoquée par l’acidité de la spiruline peut aussi faire son apparition. Ce symptôme diminue avec le temps et les habitudes de consommation. Les effets secondaires de la spiruline les plus graves sont notamment liés à la consommation de spiruline sauvage qui peut contenir des bactéries ainsi que des déchets d’animaux, conduisant à une diarrhée sévère ou des vomissements. Les microcystines, toxines, peuvent s’accumuler dans le foie et entraîner des dommages.

Enfin, comme toutes les algues, la spiruline absorbe les métaux lourds de l’environnement, ce qui peut conduire à des maux de tête, des douleurs articulaires , des tractus gastro-intestinal et des organes en cas d’ingestion.

En raison de ces effets secondaires potentiels, il est important d’acheter la spiruline uniquement auprès des fabricants qui cultivent les algues dans de l’eau propre et contrôlée régulièrement afin d’éviter l’accumulation de substances toxiques et de métaux lourds.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

1 Végétarisme et Spiruline bio

L’agriculture Paysanne de la Spiruline bio, alliée à une modernisation des procédés, permet d’obtenir un produit dont la qualité biologique est une véritable aide précieuse dans l’équilibre de l’alimentation végétarienne et/ou végétalienne.
Elle est cultivée sans biocides (pesticides, insecticides…). Elle est évidemment non OGM. Elle ne contient aucun élément ajouté (pas de conservateur, pas d’agglomérant), même après séchage. Ce dernier respecte la qualité biologique du produit et sa haute valeur protéique (66,1% en moyenne) qui est variable selon sa provenance.
Pour résumer dans un premier temps, la Spiruline bio est le complément naturel idéal de l’alimentation végétarienne, car elle est une aide précieuse pour:
La (re)construction du métabolisme par l’apport de tous les acides aminés essentiels
La réduction significative des baisses de tonus
La conservation ou la recherche de la vitalité
La Spiruline bio contient:
60 à70% de protéines naturelles de qualité supérieure assimilables,
Ces mêmes protéines sont hautement digestibles
20 fois plus de fer naturel que dans le germe de blé, aidant à lutter efficacement contre l’anémie
Plus de 9 minéraux et oligo-éléments directement assimilables (Ca, Mg, Mn, Zn…),
Autant de calcium que dans le lait,
30 fois plus de ßcarotène naturel que dans les carottes,
De puissants antioxydants : chlorophylle, bétacarotène, caroténoïdes
Des vitamines naturelles du groupe B qui couvrent une majorité des besoins nutritionnels journaliers, (dont B7 et B12)
Mais aussi de la provitamine A, vitamine E, F, K
Des enzymes (SOD), et 10 acides gras essentiels.
Enfin la phycocyanine qui est un puissant stimulant immunitaire naturel.
Voyons maintenant dans le détail…

Spiruline bio aliment idéal du végétarien

Spiruline bio aliment idéal du végétarien

2 Végétariens

Pour avoir un repas équilibré végétarien, il suffit en principe de remplacer la viande et les produits animaux par d’autres produits riches en protéines issus essentiellement du monde végétal.
La difficulté est double, pour ceux qui ont choisi l’alimentation végétarienne, par la perte en éléments nutritifs des produits végétaux issus d’une certaine forme de modernisation. Enfin ajoutons au tableau tous les éléments défavorisant du monde moderne, tel le stress, la pollution en milieu urbain, et parfois la consommation abusive de certaines toxines (tabac, alcool…).
Somme toute, des lieux communs.
Les végétariens pourront donc dans l’absolu remplacer leur consommation animale par une consommation végétale, qui est maintenant riche (soins des cultures et agriculture biologique) et variée (modernisation des procédés et importations).
Rappelons que ce n’est que depuis les années soixante, au siècle précédent pour les plus jeunes, que la France a commencé d’être autonome en matière alimentaire.
Souvent issus de l’importation, nous trouvons facilement à ce jour du soja, du tofu, du seitan, du quinoa, de l’épeautre et autres sources de protéines.
Car c’est bien d’elles qu’il s’agit.
Les protéines, base de la construction de tout notre corps, doivent être apportées régulièrement par la nourriture pour pallier les manques, assurer le renouvellement et la construction de tout le métabolisme. De la richesse de ces protéines dépend l’équilibre du végétarien, mais aussi, de la capacité d’assimilation de ce dernier.

3 Protéines complètes

Si les produits animaux fournissent de nombreux apports protéiques et minéraux, ils délivrent de même, en contrepartie, les « mauvaises graisses » et leurs conséquences connues sur le système cardiovasculaire.
Les apports protéiques végétaux sont par nature incomplets s’ils ne sont pas, judicieusement, mariés entre eux comme les céréales et les légumineuses.
En effet, les protéines (les colliers) composées des acides aminés (les perles) sont dites complètes lorsque qu’elles peuvent être reconstituées en totalité par notre organisme en fonction de ses besoins.
Ces derniers doivent être remplis, particulièrement en ce qui concerne les 8 acides aminés essentiels.
Un apport par l’alimentation est donc déterminant. Manger ne suffit pas. Une alimentation équilibrée est la base d’un métabolisme équilibré. Des mariages séculaires se pratiquent afin de reconstituer la chaîne complète des acides aminés pour un bien-être harmonieux. Ainsi les plats traditionnels du globe illustrent bien ce savoir ancestral : le couscous des arabes (pois chiche et semoule de blé forment la totalité des acides aminés), les plats asiatiques à base de soja et de riz complet (légumineuse/céréale), les plats traditionnels d’Amérique latine à base d’haricots rouge et de maïs (légumineuse/céréale également).Pain complet et froment en France etc.

4 Propriétés protéiques de la spiruline

Composée à 65% de protéines, la Spiruline d’Orpierre présente un intérêt certain pour les végétariens, eût égard sa formidable réserve en protéines naturelles d’une grande richesse. En effet elles sont composées de tous les acides aminés dont les 8 essentiels, nécessaires à l’adulte, mais aussi le 9e essentiel (l’histidine présent dans le lait maternel) celui du nourrisson (des études avancent qu’il devient essentiel aussi aux personnes du 4e âge).
Cela signifie que la Spiruline d’Orpierre est une aide précieuse dans l’équilibre protéique des repas végétariens

5 Autres sources protéiques végétariennes

Il existe différentes sources de protéines dans l’alimentation végétarienne, végétalienne, que peuvent harmonieusement accompagner la Spiruline d’Orpierre et ses 60 nutriments naturels.
La spiruline, complément alimentaire naturel qui agrémentera vos plats non seulement d’une saveur nouvelle, mais surtout comme un complément précieux et toujours disponible de nutriments essentiels à votre équilibre alimentaire.
La force de la spiruline : quantité mini, efficacité maxi.
Voici donc quelques autres sources de protéines, dont les teneurs en nutriments sont étroitement liées à leur qualité.

LES CHAMPIGNONS

Qui sont une très bonne source de protéine.

LE SEITAN

En japonais le seitan signifie protéine. C’est une spécialité à base de blé que l’on obtient par séparation mécanique du gluten (protéine du blé) de la farine, pour être ensuite pétri avec de l’eau afin d’obtenir une pâte qui sera cuite dans un bouillon aromatisé.

Histoire:

Originaire d’Asie, il a été introduit en Chine par des moines Bouddhistes au Ve siècle av. J.C. Outre la Corée et le japon, il est également utilisé dans les pays de l’Est où l’on cultive le blé.

Propriétés nutritionnelles:

Excellente source de protéines végétales.

LE QUINOA

Le quinoa est une herbacée dont on récolte les graines. Ce n’est donc pas une céréale au sens botanique du terme. Il est cultivé aujourd’hui en Bolivie.

Histoire:

Originaire des Andes, le quinoa pousse naturellement en altitude. Pour les Indiens de l’Altiplano, il s’agissait d’une graine sacrée, symbole de la fertilité de la terre dans les rituels païens. C’était une des bases de leur alimentation.

Propriétés nutritionnelles:

Bonne teneur en protéines (16 à 18%)
Protéines de bonne qualité, contenant tous les acides aminés essentiels, en particulier les acides aminés soufrés, qui sont rares dans les protéines végétales
Convient aux personnes intolérantes au gluten
Renforce l’organisme, aide à combattre la fatigue

LE SOJA

Histoire:

Légumineuse de l’alimentation traditionnelle chinoise. Introduite en Europe au XVIIe, elle n’est réellement cultivée en France que depuis le début du XXe siècle.

Propriétés nutritionnelles:

Source de protéines végétales
Riche en acides gras polyinsaturés, favorisant ainsi le HDL ou « bon” cholestérol
Aliment idéal pour les enfants allergiques au lait de vache (lait de soja)
Ne contient ni méthionine ni cystine qui sont des acides aminés essentiels. Il convient donc d’associer soja et à des céréales au cours d’un repas pour qu’il soit équilibré.
Rappelons cependant que la Spiruline d’Orpierre contient tous les AA essentiels dont la méthionine et de la vitamine B12 qui agit en tant que co-enzyme dans la synthèse de la méthionine. La vitamine B12 est importante à la formation de l’ADN et une déficience en vitamine B12 peut entraîner des désordres importants, comme l’anémie de type mégaloblastique.

Le TOFU

Il est issu du soja, dont les graines sont lavées puis leur pellicule est ôtée. Les graines sont ensuite broyées avec de l’eau de manière à en extraire tous les composants. Le mélange est alors soumis à un traitement mécanique, afin d’en extraire les fibres. Le liquide résultant est cuit à très haute température afin d’obtenir le Tonyu (3,6% de protéines environ), ou lait de soja. Il est en dernier lieu coagulé puis pressé, pour obtenir le Tofu qui contient de 6 à 11% de protéines.
Voici quelques céréales dont certaines sont riches en protéines, tandis que d’autres conviendront mieux aux personnes allergiques au gluten.

L’AVOINE

Céréale rustique sensible au manque d’eau et poussant sur les sols acides, elle est adaptée à l’agriculture biologique. L’avoine nue est une variété sans enveloppe autour du grain, il n’y a donc pas de décorticage.

C’est une céréale traditionnelle des pays froids, qui était considérée à l’origine comme un parasite des cultures de blé au dépend duquel elle s’est développée. La bouillie d’avoine était l’aliment de base des anciens peuples germaniques et des Ecossais qui consommaient le porridge (flocons d’avoine cuits à l’eau et arrosés de lait froid).

Propriétés nutritionnelles:

Très riche en protéine et la plus riche en lipides
Utilisée en dermatologie pour sa richesse en protéines et en lipides

LE BOULGOUR

Le boulgour est fabriqué à partir du blé dur entier qui est précuit en cuisson lente à 80°C, puis séché, pelé et enfin concassé en grosse puis en fine mouture. On peut donc trouver du boulgour de couleur blanche ou brune, en grosse ou fine mouture.

Originaire du Moyen-Orient, le boulgour est un ingrédient de base dans cette cuisine. Il est utilisé notamment au Liban dans la préparation du taboulé.

Propriétés nutritionnelles :

riche en fer, phosphore, magnésium et vitamines B.

L’EPEAUTRE

Cette céréale très proche du blé, n’est guère plus cultivée aujourd’hui. On distingue essentiellement trois espèces:
Le petit épeautre ou engrain
L’épeautre de Tartarie utilisé en alimentation animale
Le grand épeautre, cultivé dans les Ardennes Belges et Françaises
L’épeautre, céréale plus rustique que le blé est particulièrement adaptée à l’agriculture biologique ne nécessitant que peu d’engrais.

Il fut largement cultivé au Moyen-âge et consommé par tous puis abandonné, faute de rendements suffisants.

Propriétés nutritionnelles:

Contient quatre fois plus de magnésium que le blé, du phosphore, des vitamines B1 et B9
Riche en protéines et notamment en acides aminés essentiels
Digeste par l’ensemble des groupes sanguins

LE MILLET

Histoire:

C’est l’une des plus anciennes céréales (début de culture probable en Chine, voici 5000 ans). Ce nom recouvre plusieurs céréales : mil, sorgho et millet. Le millet était une céréale largement cultivée au Moyen-âge en Europe. Les mils servent à préparer bouillies et couscous qui sont la base alimentaire de nombreuses populations d’Afrique et d’Asie.

Propriétés nutritionnelles:

Ne contient pas de gluten
Contient beaucoup de magnésium (1,5 g/kg) et de phosphore (3 g/kg)
Contient les vitamines A, B1, B2, PP et la vitamine B5 qui stimule la production d’élastine (beauté de la peau)
Alcalinisant, renforce les défenses naturelles


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Vitamine E, antioxydant majeur, dans la spiruline

La vitamine E largement présente dans la nourriture, recherchée dans le germe de blé, présente dans les huiles végétales pressées à froid et les céréales complètes, se trouve aussi dans la spiruline (0,5 à 2 mg/10g).

C’est une vitamine antioxydante primordiale dans le maintien de la santé des membranes cellulaires qui sont exposées au dommage oxydatif. Elle est le meilleur antioxydant pour cette tâche à accomplir vu qu’elle est soluble dans les lipides (et non dans l’eau) sachant que les membranes des cellules sont faites de molécules graisseuses. La vitamine E montre toute son importance dans la protection de la santé des cellules cerveau. En fait, certaines recherches ont prouvé qu’elle est capable de ralentir la progression de la maladie dAlzheimer.

Globalement elle empêche l’oxydation des acides gras essentiels et la formation des radicaux libres qui accélèrent le vieillissement, cérébral notamment (en savoir plus).

Elle permet aussi de recycler un autre antioxydant important : la vitamine C.

Elle permet aussi de recycler un autre antioxydant important : la vitamine C.

La vitamine E pourrait fortifier la fertilité quand elle est prise en compléments par les hommes mais aussi par les femmes désirant améliorer leur fertilité. Une petite recherche américaine a prouvé que, parmi les hommes sous traitement de fécondation in-vitro avec leurs partenaires, ceux qui ont eu de la vitamine E ont vu leur taux de fertilisation augmenter de 19 à 29%. Les chercheurs supposent donc que son activité antioxydante améliorerait la fertilité. Des recherches plus importantes et plus minutieuses sont toutefois envisageables pour appuyer cette étude.

La vitamine E, ayant le rôle d’antioxydant, bonifierait l’efficience de la circulation sanguine sous le cuir chevelu, grâce à une consommation d’oxygène dans le sang plus importante. Elle permet de fournir l’oxygène au sang et ralentit donc le vieillissement cellulaire. Sa qualité antioxydante aide également à vous épargner la fatigue, à renforcer les parois capillaires, à nourrir les cellules. Elle peut empêcher et dissoudre les caillots sanguins. Cette vitamine est aussi utilisée pour prévenir la stérilité et d’autres maladies comme la dystrophie musculaire. Parce que la vitamine E est une partie essentielle des membranes cellulaires, elle aide les plaies à se guérir et à améliorer l’aspect des cicatrices.

Elle est considérée comme un éboueur de radicaux libres, elle interrompe le cycle autocatalytique producteur de radicaux lipidiques, c’est pourquoi l’huile d’olive, riche en vitamine E, ne rancit pas. Elle est aussi associée à une diminution du risque de cancer de la prostate. Elle joue également un rôle cardioprotecteur.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La Spiruline est une micro-algue d’eau douce, dont le nom vient de sa forme en spirale. Elle appartient à la famille des cyanobactéries filamenteuses également appelées micro-algues bleu-vert. Il existe près de 1 500 espèces d’algues bleues, et 36 espèces de spiruline sont comestibles.

La principale espèce actuellement offerte sur le marché est la Spirulina platensis Présente sur terre depuis plus de trois millards d’années, elle est probablement le micro-organisme le plus ancien de la planète.

La Spituline pousse de manière naturelle dans les lacs sur plusieurs continents : on la trouve en Inde, au Mexique ou au Tchad. Les Incas la consommaient déjà comme un aliment à part entière et les femmes de la tribu Kanembou, au Tchad, la récoltent pour la faire sécher puis la cuisinent en l’associant au mil.
D’abord cultivée principalement en Californie et à Hawaï, la spiruline est maintenant produite de façon contrôlée partout dans le monde où le climat le permet : Chili, Chine, Cuba, Inde, Afrique de l’Ouest, Grèce (en serres géothermiques), etc.

La spiruline est une source exceptionnelle de caroténoïdes

La spiruline est une source exceptionnelle de caroténoïdes

Faible en calories, la Spiruline biologique est un vrai concentré de nutriments vitaux. La quantité de protéines et la diversité des nutriments qu’elle contient sont plus élevés que dans n’importe quel autre aliment.
La Spiruline est particulièrement riche en nutriments qui, à cause de notre mode d’alimentation voire du stress, manquent à notre organisme. Le Fer, le Sélénium, les Vitamines A et B12 sont présents en grande quantités dans la Spiruline.
La spiruline est une source exceptionnelle de caroténoïdes variés (bêta-carotène principalement, mais aussi cryptoxanthine, lutéine, zéaxanthine, etc.), soit autour de 22 mg/5 g. Elle fournit notamment une quantité astronomique de bêta-carotène, soit de 12 000 UI à 25 000 UI par 5 g de poudre.
On y retrouve également une forte concentration de fer (3 mg à 8 mg par 5 g) et d’acides gras insaturés de la famille des omega 6 (de 40 mg à 50 mg/5 g d’acide gamma-linolénique) ainsi que de la chlorophylle (qui favorise naturellement la fabrication par l’organisme de globules rouges et purifie le sang).

La paroi de la Spiruline étant très mince, contrairement à celle des algues marines, les éléments bioactifs qu’elle contient sont très facilement et très rapidement absorbés par l’organisme.

Cette microalgue détient en grande quantité les éléments indispensables à votre organisme et lui apporte tonus et vitalité. La Spiruline est un véritable allié de votre bonne santé ; ses principales indications sont les suivantes :
Action purifiante : la consommation de Spiruline permet à l’organisme l’élimination rapide et efficace du dioxyde de carbone et de l’acide lactique.
Augmentation des forces vitales : débarassé du dioxyde de carbone et de l’acide lactique, l’organisme dispose de davantage d’énergie et d’une meilleure capacité de récupération après l’effort. L’apport en Fer, en Béta-carotène et en Vitamine B12 contribue lui aussi à augmenter l’énergie.
Amelioration des défenses immunitaires : les acides gras essentiels contenus dans la Spiruline interviennent sur l’intégrité des cellules, indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire.
Action antioxydante : La Spiruline protège des radicaux libre par son action antioxydante grâce au bêta-carotène qu’elle contient en grande quantité.
Aide à la perte de poids : La Spiruline favorise l’élimination des graisses, réduit la pression artérielle et a une action positive sur la flore intestinale. Utilisée en complément d’un régime, elle peut aider à maigrir car elle modère l’appétit grâce à la chlorophylle qu’elle contient.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Source importante de protéines, fer, caroténoïdes, vitamines, minéraux et antioxydants, sa haute valeur nutritive vous aidera à retrouver la forme.

Considérée comme un “super-aliment”, la spiruline est une algue bleu-vert connue depuis des siècles. Après récolte, elle est séchée, se présentant sous forme d’une poudre verte très fine.

Lorsque les Européens débarquèrent au Mexique, ils découvrirent que les Aztèques se nourrissaient d’ une «boue» bleue qu’ils puisaient dans le lac Texcoco. Cette “boue”, nommée tecuitlatl, est en fait une algue bleu-vert, la spiruline, qui doit son nom à sa forme spiralée.

La spiruline biologique alimentation parfaite des végétariens

La spiruline biologique alimentation parfaite des végétariens

La spiruline est un aliment peu calorique mais à très haute valeur nutritive. Ainsi, sa couleur est due à sa teneur en phycocyanine, le seul pigment bleu naturel pouvant servir de colorant alimentaire et auquel on attribue une activité antioxydante importante, et en chlorophylle.

La spiruline apporte des caroténoïdes (dont le bêta-carotène), qui sont des antioxydants puissants. Elle est aussi riche en fer et bien d’autres minéraux. Elle apporte aussi de la vitamine B12, à un taux très élevé (3 fois celui du foie!). Peu calorique, la spiruline est considérée comme un « super-aliment ».

Sa richesse en fer en fait un aliment particulièrement intéressant pour toutes les personnes souffrant d’anémie, comme par exemple les personnes qui ont adopté un régime alimentaire végétarien.

Plusieurs études ont montré que la spiruline stimulait le système immunitaire et participait au rétablissement de patients atteints de cancer. D’autres effets lui sont attribués : elle contribuerait à réguler le taux de lipides sanguins, et, ainsi, favoriserait la perte de poids. Elle permet en outre de détoxifier l’organisme, de lutter contre la fatigue et de mieux résister au stress. Après une maladie, elle accélère la convalescence permettant une récupération plus rapide.

Elle complète parfaitement l’alimentation des végétariens.


[Total : 2    Moyenne : 1/5]

Particulièrement riche en protéines et en antioxydants caroténoïdes, la spiruline est une algue microscopique réputée pour ses valeurs nutritionnelles, d’où ses nombreuses allégations.

Attention toutefois, les allégations associées à la spiruline ne reposent pas actuellement sur des preuves cliniques irréfutables.

La spiruline, une algue verte microscopique

La spiruline, également appelée algue verte, est une algue d’eau douce qui fait partie de la famille des cyanobactéries (genre Arthrospira). Microscopique, elle se présente sous la forme d’un filament enroulé en spirale (d’où son nom).

La spiruline : un concentré de nutriments

La spiruline : un concentré de nutriments

La spiruline est réputée pour ses grandes qualités nutritionnelles. À tel point que sa culture a été proposée comme source alternative de protéines dans les pays en voie de développement. Dans les pays occidentaux, elle est utilisée comme complément alimentaire.
Il est vrai que la spiruline est riche en protéines. Elle en contient 55% à 70%, soit l’équivalent de 30 fois plus de protéines que le soja. Toutefois, sa valeur nutritionnelle n’atteint pas celle des protéines animales contenues dans la viande ou les oeufs.
La spiruline est également riche en oligoéléments et vitamines (fer, magnésium, calcium, vitamines A, E et vitamines du groupe B, etc., et surtout en caroténoïdes, avec 22 mg / 5 g de spiruline !). Elle renferme aussi des acides gras essentiels (oméga-6).

Les vertus de la spiruline sont encore à démontrer cliniquement !

Renfermant de tels nutriments, la spiruline a été indiquée contre l’excès de cholestérol, pour protéger le foie des substances toxiques ou encore stimuler l’immunité, mais aussi, en prévention du diabète, des rhinites allergiques, etc.
Enfin, on l’utilise souvent comme fortifiant général, pour lutter contre les fatigues physiques, intellectuelles et nerveuses. C’est ainsi qu’elle est prise sous forme de cure (4 à 8 semaines) dans le cadre d’un régime amaigrissant (pour prévenir la fatigue) ou pour préparer l’entrée de l’hiver.

A noter cependant que les études cliniques sont trop peu nombreuses pour prouver de telles vertus chez l’homme. Certains effets de la spiruline ont pour l’instant été essentiellement observés en laboratoire, voire chez l’animal.
Elle n’en demeure pas moins très chère. Elle est vendue sous la forme d’une poudre verte foncée, de flocons, de gélules ou de comprimés. Les doses journalières conseillées varient de 250 à 5.000 mg.

Les précautions

Les éventuels et rares effets indésirables qui ont été décrits sont des nausées et des réactions allergiques.
Par mesure de précaution, la spiruline est déconseillée chez les femmes enceintes ou qui allaitent.
Elle l’est également chez les personnes sujettes à la goutte, aux calculs urinaires ou ayant un taux sanguin élevé d’acide urique.
Enfin, il faut savoir que cette algue, cultivée dans des lacs naturels ou artificiels, accumule les métaux lourds comme le plomb ou le mercure. Il est donc important de se renseigner sur son origine et sa qualité.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La spiruline est une excellente source d’antioxydants, et compte clairement parmi les sources les plus riches qui soient. En contribuant à enrichir votre alimentation en antioxydants, la spiruline vous apporte des composés qui semblent jouer un rôle majeur dans le ralentissement du vieillissement des cellules ou encore dans l’immunité.

Les antioxydants alimentaires ont un impact reconnu sur certains paramètres de l’immunité et possèdent des propriétés anti-inflammatoires. Leurs mécanismes d’action restent cependant mal connus.

Par ailleurs, d’après la théorie oxydative du vieillissement, la consommation de grandes quantités d’antioxydants pourrait entraîner une réduction du dommage oxydatif et donc permettre de “rester jeune” plus longtemps. Cette théorie a été partiellement prouvée chez les rats par exemple, chez lesquels la consommation d’antioxydants impacte notablement les marqueurs du vieillissement physiologique et neurologique. Il semblerait que les antioxydants expliquent une partie de l’impact positif de la consommation de fruits et légumes sur la longévité. Attention cependant, les fruits et légumes ne se limitent pas à ces bienfaits (et la spiruline ne peut pas les remplacer, ne serait-ce que parce qu’elle n’apporte pas de fibres).

La spiruline Biologique un antioxydant naturel puissant

La spiruline Biologique un antioxydant naturel puissant

Si la spiruline revendique une excellente source d’antioxydants, c’est notamment grâce à son contenu très élevé en caroténoïdes, en flavonoïdes, en α-tocopherol, en superoxyde dismutase (SOD), mais aussi grâce à des antioxydants plus spécifiques aux algues, en particulier la phycocyanine ‒ le pigment bleu de la spiruline ‒, ou encore la phycocyanobiline (PCB) mais la loi nous empêche d’en faire état : la spiruline est entièrement naturelle, sa teneur en ces composants est variable. Les paramètres ne sont pas maîtrisés industriellement : ensoleillement, heures de récolte, pression atmosphérique .. pour n’en citer que quelques uns parmi ceux identifiés. La directive 2002/46/CE est très claire la-dessus. On consultera en particulier le réglement (CE) n° 1924/2006/CE.

En conséquence de cette richesse et de cette diversité, la spiruline apparaît comme l’une des meilleures sources alimentaires d’antioxydants qui soit : à poids égal, la spiruline aurait par exemple un pouvoir antioxydant 43 fois supérieur à celui des myrtilles, une baie connue pour ses propriétés antioxydantes considérables. Même si les quantités consommées sont modestes, rien de tel pour compléter votre alimentation, nous semble-t’il !

Seule une spiruline séchée dans le plus parfait respect des nutriments fragiles vous apportera une quantité importante d’antioxydants. N’hésitez pas : la spiruline Spirulinéa est l’une des meilleures, elle est jusqu’à 20 fois plus riche en son antioxydant-phare que les spirulines séchées par atomisation qui constituent la majorité de la production mondiale (y compris certaines spirulines dites bio).


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

La spiruline est une micro-algue commercialisée comme complément alimentaire en raison de sa richesse en minéraux et en vitamines. Petit tour d’horizon de ses propriétés étonnantes…

Parmi environ 1500 espèces d’algues bleues, 36 espèces sont comestibles. La principale espèce utilisée pour fabriquer des compléments alimentaires est l’Arthrospira platensis, parfois appelée à tort Spirulina platensis.

La spiruline, l’algue magique

Considérée depuis des années comme un complément alimentaire sain et efficace par un grand nombre de personnes, convaincues par les résultats obtenus à la suite d’une cure, son utilisation remonte toutefois à des temps très anciens.

Les Incas en consommaient déjà comme un aliment à part entière. Depuis fort longtemps, les femmes Kanembou au Tchad récoltent la spiruline, la font sécher pour la consommer avec du mil. La ration individuelle contient à peu près 10g de spiruline.

La spiruline vue au microscope

La spiruline, ainsi nommée en raison de sa forme spiralée, appartient à la famille des cyanobactéries filamenteuses ou microalgues bleu-vert. Cette cyanobactérie existe sur Terre depuis plus de trois milliards d’années et est vraisemblablement le micro-organisme le plus ancien de la planète !

Elle pousse naturellement dans des lacs en Inde, au Tchad ou au Mexique ou Inde où les populations locales la consomment régulièrement.

La spiruline est commercialisée sous la forme d’une poudre bleu-vert déshydratée ou de comprimés. Selon son origine, elle renferme entre 55% et 70% de protéines d’excellente qualité (grâce à leur proportion d’acides aminés).

Les vertus nutritives de la spiruline

La spiruline contient également une quantité interessante d’acide gras insaturé de la famille des oméga 6, de la chlorophylle (qui a une influence positive sur la fabrication de globules rouges et purifie le sang), des minéraux et des oligo-éléments. En effet, c’est le rôle de la chlorophylle, qui avec son noyau Hème (comme celui de nos globules rouges) est capable de chélater le Magnésium qu’elle contient (nos globules rouges contiennent du Fer, par du Mg). Cela veut dire qu’elle est aussi capable de chélater d’autres éléments, comme des toxines, et donc d’en « nettoyer » le sang. La phycocianine, composante exclusive de la spiruline, a elle aussi des propriétés détoxifiantes et stimulantes du système immunitaires déjà testées (voir ci-dessous) qui font encore l’objet de recherches.

Le rôle de la phycocianine

Des chercheurs Chinois ont démontré que la phycocyanine, ce pigment protéique respiratoire unique à la Spiruline, intervient au niveau de la moelle osseuse, siège de l’érythropoïèse, en stimulant l’évolution et la différenciation des cellules souches des lignées sanguines rouges et blanches (2). Cette découverte est corroborée par une expérience japonaise après la bombe de Nagasaki et une autre, russe, après l’explosion de la centrale de Tchernobyl. Les patients japonais de l’hôpital Saint Francis à Nagasaki ont été traités par le Dr. Tatsuichiro Akizuki avec une diète stricte composée de riz brun, de miso, d’algues wakamé et combu, et de spiruline, qui les a sauvés (3). En Bélarussie, entre 146 000 et 1600 000 enfants traités avec 5 g de Spiruline par jour pendant 45 jours à l’Institut of Radiation Medecine à Minsk ont vu leur taux d’irradiation chuter

De plus, la paroi de la cellule de la spiruline est très mince, contrairement aux algues de mer : les nutriments sont donc rapidement et complètement absorbés par le corps et facilement assimilées par des enfants et personnes âgées.

Le goût d’algue, typique de la spiruline, n’est pas apprécié par tout le monde. Dilué dans de l’eau, ce goût d’algue prédomine. Mais mélangé à du jus de pommes, ce goût disparaît.

Parmi ses multiples vertus, la spiruline peut aider à maigrir dans le sens où elle sert de complément dans un régime. Elle permet de modérer l’appétit grâce à la chlorophylle qu’elle contient.
La spiruline vous fait du bien

L’activité purifiante de la spiruline pure permet une évacuation rapide et efficace des polluants et de l’acide lactique. Elle permet de ce fait une augmentation de l’énergie et une récupération plus rapide après un entraînement ou une compétition.

La spiruline, un dopant naturel

Véritable concentré d’énergie, la spiruline par son apport en fer, en vitamine B12, en bêta-carotène sera donc d’un grand intérêt pour les sportifs(ves) notamment sur le plan de l’oxygénation des muscles, les acides gras essentiels intervenant quand à eux dans l’intégrité des cellules, indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire.

Où trouver de la spiruline?

On en trouve de plus en plus sur internet, et souvent de qualité … inconnue (chinoise, industrielle, …). C’est pourquoi, consoGlobe a sélectionné un producteur du sud de la France qui peut donner les certificats de traçabilité de la spiruline de qualité qu’il propose. Elle est composée entre autres de 60 % de protéines assimilables, des vitamines (B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12, E et K), des acides gras essentiels (omégas 6), des minéraux, des oligo éléments, des pigments, des glucides et des lipides.


Liens conseillés : la baie de goji bio Himalaya - la poudre baobab bio - la baie d'açaï biologique - la mûre blanche - boutique biologiquement - l'huile de baobab bio - fleur de sel de Guérande - la racine de maca bio - la fleur hibiscus bissap - les fleurs de bach - l'aloe vera - les couples mixtes - la plante de stevia bio - les femmes nappy - le fruit du camu camu - le sel de Guérande - l'arbre du baobab - baies de cranberry bio - la feuille de menthe bio - le fruit de grenade bio - la baie d'aronia bio - la céréale de chia bio - le fruit de l'acerola bio - le fruit de maqui bio - le fruit de guarana bio - l'huile de jojoba bio - le café vert bio - la boisson de maté bio - le silicium organique - utilisation du chanvre bio - le thé de rooibos - l'huile d'argan - konjac bio coupe faim - le thé vert bio antioxydant - les antioxydants naturels - la baie de myrtille - le sirop agave biologique - la feuille de graviola bio anti-cancer - physalis peruviana - la racine de curcuma bio - la racine de ginseng biologique - la racine de gingembre biologique - le citron yuzu bio - le fruit de cupuaçu biologique - la baie d'arbouse bio - la vigne rouge bio pour la ciculation - urucum bio contre le cancer de la peau - le fruit de lucuma bio - les amandes biologiques - la cerise - le fruit de mangoustan bio - le thym antioxydant - levure de riz - le citron vert - les antioxydants naturels puissants - la papaye fermentée - le raisin riche en antioxydant - l'ortie bio riche en silice - la baie de sureau - le desmodium bio pour le foie - la feuille de moringa biologique - le goji de l'Himalaya - les baies de goji Himalaya - l'algue spiruline biologique - les antioxydants naturels puissants - la pulpe de baobab biologique - les protéine biologique - beurre de karité bio - le fruit de l'argousier bio - la poudre de baobab bio - la feuilles de ginkgo biologique - le goji biologique - le champignon reishi biologique - le transhumanisme - les sushis japonais - le fruit du baobab bio - les baies de goji biologique - la pharmacie biologique - le cannabis biologique - la marijuana biologique - les insectes comestibles - les prooxydants - la poudre de baobab biologique - le pain de singe baobab - les aliments antioxydants - le baobab biologique - biologiquement - le bouye jus de baobab - baobab.com - la tomate biologique - les insectes comestibles - le fruit du corossol - le fruit du baobab biologique - la feuille de graviola bio - le bambou bio - l'artémisinine bio anti-cancer - baobab.com - la feuille de corossol - un hamburger végétarien - la dhea naturelle - l'armoise anti-cancer - l'artemisia annua plante anti-cancer