[Total : 2    Moyenne : 3.5/5]

Présente sur Terre depuis plus de 3 milliards d’années, la spiruline biologique est visiblement le micro-organisme le plus ancien de la planète.

Faisons le point sur cette algue aux qualités nutritionnelles exceptionnelles qui pourrait pallier aux problèmes de malnutrition.
Cette micro-algue est une source de fer remarquable et est extrêmement riche en protéines (elle en contient de 55 à 70%), en bêta-carotène (30 fois plus que la carotte), en vitamines, minéraux, oligo-éléments et en acides gras essentiels.

Forte de ses qualités nutritionnelles exceptionnelles, les gouvernements s’y intéressent de plus en plus pour lutter contre les problèmes de malnutrition dans le monde et pour apporter les nutriments nécessaires à la croissance des enfants des pays touchés par ce fléau.
La culture et le traitement des algues sont naturels, respectueux de l’environnement et ne requièrent pas de pesticides.

La précieuse spiruline bio en gélules végetales

La précieuse spiruline bio en gélules végetales

Des bienfaits avérés depuis des siècles

Considérée depuis des années comme un complément alimentaire naturel, la spiruline biologique est une algue qui a résisté aux bouleversements climatiques. Elle fut d’abord consommée par les Incas et les Aztèques. En association avec la Maca, une autre plante également très nutritive, la spiruline biologique a permis de nourrir leur très large population.

Il existe deux types de spiruline biologique : Spirulina Maxima qui provient du Mexique et Spirulina Plantensis du Tchad. Cette micro-algue peut se cultiver dans des bassins avec sel, bicarbonate de soude et avec beaucoup de soleil. La spiruline biologique se développe à l’état naturel dans les lacs andins d’origine volcanique, particulièrement dans le lac Texcoco au Mexique, ou au Tchad où les femmes Kanembou la récoltent, la font sécher pour la consommer avec du mil. Désormais, la spiruline biologique se cultive à travers le monde entier : en Chine, Thaïlande, Inde, à Hawaï ou dans certains états américains comme la Californie.

Des vertus sanitaires et nutritives « miracle »

Riche en antioxydants, la spiruline biologique stimule fortement le mécanisme immunitaire et permet d’éviter les carences alimentaires. Possédant une grande quantité de chlorophylle, qui a une influence positive sur la fabrication de globules rouges, la spiruline biologique joue un rôle purificateur et protecteur, contient les éléments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme, du système immunitaire et nerveux. Elle constitue ainsi une excellente barrière à la radioactivité et détoxifie le corps des métaux lourds et autres polluants, responsables des intoxications de l’organisme.

Particulièrement recommandée pour les sportifs afin de leur éviter des états de carence ou de fatigue musculaire, la spiruline biologique régule également le taux de glycémie dans le sang par sa richesse en acide gamma-linolénique (un acide gras oméga-6 essentiel) et polysaccharides, et reste très efficace pour lutter contre l’anémie, le diabète ou le cholestérol. Aussi, grâce à son action antivirale, la spiruline biologique serait capable de prévenir certains cancers (des recherches sont encore en cours quant aux « effets anti-cancers » de cette cyanobactérie). Quelques études montrent déjà que cette micro-algue (ou ses extraits) permet d’empêcher ou d’inhiber des cancers chez l’humain ou l’animal. Enfin, elle est un allié de taille lors de régimes puisque sa composition faciliterait la perte de poids.

Une solution d’avenir face à la malnutrition

Concentré d’énergie, la spiruline biologique contient les huit acides aminés nécessaires à notre organisme, normalement présents dans des produits d’origine animale, et non dans les végétaux. Utilisée contre la malnutrition, dans des écoles à Madagascar ou au Burkina Fasso, elle renforce le régime alimentaire des enfants en manque de protéines. Une dose de spiruline biologique journalière de 1 à 3 grammes pendant 4 à 6 semaines guérirait un enfant souffrant d’une malnutrition aiguë.

De plus, comme les parois de ses cellules sont très fines (contrairement aux algues de mer), les nutriments sont mieux assimilés par le corps et facilement digérés par les enfants. Plusieurs associations humanitaires sont convaincues des bienfaits de la spiruline biologique face à la malnutrition sur le continent africain. C’est le cas notamment de Codegaz (l’Association humanitaire du personnel de Gaz de France) qui a investi dans des fermes de production de spiruline biologique à Madagascar ou de l’ONG suisse « Antenna Technologies » qui la cultive pour maintenir les enfants de certaines tribus africaines en bonne santé.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*